31/05/2017

Tonto Dikeh Pleure: "Mon Marriage s'est Brisé Suite aux Violences Conjugales que je Subissais "


tonto-dikeh-violence-conjugale
Tonto Dikeh parle des Violences Conjugales qu'elle a subit

Tonto Dikeh 
explique à chaudes larmes que son mariage 
avec Churchill Obasanjo Oladunni

s’est brisé, suite aux violences conjugales qu'elle subissait. Voir photos ci-dessous. Elle dit aussi que Rosaline Meurer, l'assistante personnelle de son mari, entretient une liaison avec ce dernier. 

Tonto Dikeh Commence l'interview par les mots suivants:


"Avant toute chose, je ne fais pas cette interview dans le but de dénigrer mon mari, encore moins, le rabaisser. je le fais uniquement, pour qu’il s’améliore.

Et aussi, pour que celles qui vivent la même situation que moi s’enrichissent de mon expérience".

"Les allégations de violences conjugales sur ma personne, de la part de mon mari, sont vraies. Comment j’ai pu continuer à vivre, dans le foyer, malgré ces violences répétées, je l’ignore.

Beaucoup de choses ont été dites, beaucoup de choses ont été écrites, les gens m’ont blâmé pour avoir enduré ces violences.

Mais, si je suis restée dans mon mariage, malgré les violences répétées de mon mari, ce n’est pas pour mon fils.

Car, je crois fortement qu’on ne peut pas être maltraitée ou laisser un enfant dans un environnement de maltraitance et de violence et dire ensuite qu’on le fait pour lui.

Non, je suis restée dans mon mariage, d’abord, parce que  j’aimais mon mari, de tout mon coeur. Ensuite, parce qu'il m’a demandé, plusieurs fois, de rester, chaque fois que j’ai voulu m’en aller.

Je suis restée aussi, parce que, je ne voulais pas abandonner le mariage aussi facilement, je ne voulais pas baisser les bras."

Tonto Dikeh montre ensuite, à l'aide de son téléphone portable, les photos et vidéos prises à la suite des violences conjugales qu’elle subissait (Voir Photos ci-dessous)


Elle ajoute, "J’ai aussi des photos de moi, à l’ambassade du Nigeria au Ghana. Où j’ai dû courir me réfugier, après avoir été battue par mon mari. 

La seule raison pour laquelle je ne peux pas fournir ces images, c’est parce que, j’étais complètement nue. 

Mon Mari m’a humilié tellement de fois…  
Et, quand les gens me disent que je raconte des mensonges, ça me blesse encore plus," dit Tonto Dikeh.


Tonto Dikeh, larmes aux yeux, affirme aussi que le fait d’avoir été traitée de droguée, l’a complètement brisée


"Quelqu’un m’a récemment accusé, en tant que Mère, d’être une droguée. Ça m’a terriblement blessée. Parce que, personne ne voit à quel point, je suis une bonne Mère.

Personne ne sait les sacrifices que je fais pour mon fils.

Depuis cette accusation, je fais tous les mois, un test de drogue, à la suite duquel, j’écris une lettre à mon fils, dans laquelle, je lui explique, à quel point il a changé positivement ma vie,

et à quel point, je suis devenue une meilleure personne, depuis qu’il fait partie de ma vie.

M’accuser d’être une droguée, m’a véritablement brisé en million de morceaux. C’est la pire chose que je n’aie jamais entendu sur moi." Dit-elle, en sanglot.


Quant à la question, a-t-elle brutalisée sa belle mère, Tonto Dikeh répond toujours, en pleurant, «je suis très proche de ma belle mère. Je ne l’ai jamais agressée. »

A propos d'internet, elle affirme que si elle le pouvait, elle supprimerait toute son existence sur internet, pour protéger son fils. Car, dit-elle, “ Internet ne meurt jamais ”.


La jeune actrice de Nollywood, dit aussi, qu’elle sait que la secrétaire personnelle de son mari, Rosaline Meurer "couche" avec ce dernier


"Je suis au courant que Rosaline Meurer "couche" avec mon mari, je sais que mon mari l'entretien. Je sais aussi que, c’est pour elle, que mon mari nous a abandonné, mon fils et moi, pendant presque

deux mois, parce qu’il l’a emmené en voyage. Je n’ai jamais abordé le sujet avec lui. Mais, je connais leur histoire. Et, je sais qu’ils ont une liaison.

Mon Mari l'entretien, J’ai des photos d’eux lors d’un voyage qu’ils ont effectué ensemble à l’étranger. ça, c’est quelque chose que mon mari n’a jamais offert à sa petite famille.

Je sais tout les sacrifices que j’ai fait pour lui. La moindre des choses, c’était qu’il soit bon envers sa petite famille," dit-elle.


Voici, pour finir, le message qu'elle lance aux femmes victimes de violences conjugales 


"A toutes les femmes victimes de violences conjugales, à toutes les femmes battues, physiquement, émotionnellement, verbalement qui me regardent en ce moment:

quand on est dans cette situation, la vérité c’est que la plupart des femmes  qui subissent ça, n’ont pas envie d’en parler. On préfère rester avec notre mari en espérant faire en sorte que ça marche, en priant Dieu, que les choses changent, que ça s’arrête.

Je vous conseille de demander de l’aide. Parce que, rester en te disant que tu le fais pour tes enfants, ou que tu restes parce que tu veux donner une meilleure condition de vie à tes enfants, tu es juste entrain de leur faire du mal.

Quand un garçon n’a pas été témoin de violences conjugal étant enfant, il ne deviendra pas agresseur conjugal. J’emmène mon fils loin de cet environnement, parce que je ne veux pas qu’il grandissent

en devenant  ce genre d’homme. Il est temps pour nous, femmes, de parler nous même, d’être sincère

envers nous-même et de guérir proprement, dans un environnement sain. Je sais aussi, que la société actuelle ne facilite pas les choses aux femmes que nous sommes...

La honte qu’on reçoit, même venant de nos belles familles…

Société actuelle“, laisse nous respirer. On est aussi des être humains. On a besoin de guérir, on a besoin de  raconter notre histoire. Je ne fais pas cet interview parce que je suis en colère, ni pour salir

l’image de mon mari. Si seulement, mon histoire atteint juste une personne et permet de guérir cette personne, cela me va très bien. En parlant de ma situation, je le fais pour toutes les femmes.

Je raconte aujourd’hui ma situation, pour dire que trop c’est trop.

 L’amour ne blesse pas, l’amour n’est pas sensé blesser. L’Amour c’est l’Amour. Je ne te dirai jamais, « quitte ton foyer », mais s’il te plaît, demande de l’aide.

J’ai une oreille brisée, presque sourde, une jambe brisée, si le pire s’était produit, une autre femme serait en train d'élever mon fils.

C’est ça, que tu veux pour ton enfant? J’ai grandi sans ma mère, donc, je sais que l’absence d’une mère affecte le développement de l’enfant. Alors, je veux vivre pour mes enfants. Toi aussi, tu dois

vivre pour tes enfants. Parce qu’on dit que les enfants sont le futur, notre futur. Femmes, soyons de meilleures personnes, pour nos enfants."


Tonto Dikeh termine l’interview, avec ces mots


"Cette histoire m’a trop blessée. J’aimerais tourner la page et aller de l’avant. J’ai un fils pour lequel je dois vivre et dont je dois prendre soin." Conclut ainsi Tonto Dikeh, l'actrice Nollywwod. Voir les photos ci-dessous.


Photos: Tonto Dikeh montre à l'aide de son téléphone portable, les photos et vidéos prises à la suite des violences qu’elle subissait



tonto-dikeh-violence-conjugale
Tonto Dikeh, "Violences Conjugales"

tonto-dikeh-violence-conjugale
Tonto Dikeh, "Violences Conjugales"

tonto-dikeh-violence-conjugale
Tonto Dikeh, "Violences Conjugales"

tonto-dikeh-violence-conjugale
Tonto Dikeh Mariage Brisé, "Violences Conjugales"

Photos: Tonto Dikeh Pleure à Chaudes Larmes, son Mariage s'est Brisé

tonto-dikeh-violence-conjugale
Tonto Dikeh et son Mari Divorcent

tonto-dikeh-violence-conjugale
Tonto Dikeh et son Mari Divorcent

tonto-dikeh-violence-conjugale
Tonto Dikeh et son Mari Divorcent

1 commentaire:

  1. Félicitations pour ton courage ! Ce qui ne te tue pas te rend plus fort. Vas de l'avant ma belle et prends soin de ton fils.

    RépondreSupprimer

Nous adorons vos commentaires. S'il vous plaît, pas de propos injurieux, pas de liens, pas de spam. Une fois soumis, votre commentaire mettra un peu de temps à apparaître. Merci.