16/11/2018

Midterms Américaines: Les Démocrates Arrachent le Contrôle de la Chambre des Représentants à Trump et Renversent Plusieurs Gouverneurs Républicains


midterms
Midterms Américaines: Les Démocrates Prennent le Contrôle de la Chambre des Représentants et Renversent Plusieurs Gouverneurs Républicains

Les Midterms Américaines ont eu lieu le mardi 6 Novembre 2018 aux États-Unis. Il s’agissait
pour les Républicains et Démocrates de prendre le contrôle du Congrès Américain (i.e: le Parlement Fédéral), lors de ces élections de Mi-mandat 2018. 

Pour cela, les électeurs devaient élire: l’ensemble des 435 membres (i.e: "les députés fédéraux") de la chambre des Représentants (tous des sièges vacants), 35 Sénateurs sur 100 (33 plus deux sièges vacants pour cause de démission), 36 Gouverneurs des Etats et 3 Gouverneurs de Territoires. 

Les électeurs devaient aussi voter plus de 150 référendums sur des questions clées telles que:
le droit de vote, la réforme de la justice pénale, la réglementation relative aux soins de santé et à l’environnement, etc. 

Rappelons que Donald Trump n’était pas candidat aux Midterms de 2018.

Quel Parti Politique avait le contrôle du Congrès Américain Avant les Elections de Midterms 2018 ? 


Avant les élections de mi-mandat, les Républicains (le parti de Trump) détenaient des majorités dans les deux chambres (Chambres des Représentants et Sénat). 

Cela leur permettait d’adopter des lois, de nommer des juges et de nommer des membres du cabinet de Trump sans problème. 

Pour la Chambre des Représentants, les Républicains détenaient, 235 sièges contre 193 pour les démocrates et 7 sièges vacants.

Les Démocrates espéraient donc récupérer le contrôle des deux chambres à l’issu des élections et rendre extrêmement difficile, toute action de Trump pendant le reste de son mandat, c’est à dire, les deux dernières années à venir.

Des Elections présentées comme un "Référendum" sur Trump et son Administration


Les élections de Midterms 2018 ont été présentées comme un « référendum » sur le mandat de Trump, y compris par Trump lui-même. 

"Je ne suis pas sur le bulletin de vote, mais d’une certaine manière, je suis sur le bulletin de vote. Je veux que vous votiez. ... Imaginez que je suis sur le bulletin de vote." Avait déclaré Trump en s’adressant aux électeurs potentiels au mois d’Octobre.

Y-avait-il des Candidats de Renom en Compétition?


Il y avait des Candidats de Renom tels que: Ted Cruz du Texas, candidat Républicain sortant, face au Démocrate Beto O’Rourke, pour le Sénat. 

Précisons que le Texas n’a pas eu de Sénateur Démocrate depuis 25 ans. 

Par ailleurs, la Démocrate Elizabeth Warren, Sénatrice du Massachussetts, la Démocrate Dianne Feinstein, Sénatrice de Californie et la Démocrate Kirsten Gillibrand, Sénatrice de New York, se présentaient toutes pour être réélues.

Il y avait aussi le Républicain Dean Heller, sénateur du Nevada, au coude à coude avec la Démocrate Jacky Rosen, pour le Sénat. 

Le Procureur Général et Républicain Josh Hawley qui cherchait à renverser la Sénatrice démocrate Claire McCaskill dans le Missouri. 

Enfin, en Floride, le sénateur Démocrate Bill Nelson affrontait le Gouverneur Rick Scott, (Sénat).

Les Messages des Deux Camps Pendant la Campagne


Pendant la campagne, les Démocrates ont axé leur message sur la question majeur des soins de santé.

Tandis que le président Américain Donald Trump, a quant à lui, misé sur un message xénophobe, qui mettait en garde contre une "invasion" d’immigrants qu’il qualifiait d’urgence nationale et a déclaré que le pays devait changer ses lois. 

Il a aussi abordé des questions de criminalité.

Que devaient faire les Démocrates pour Gagner le Sénat?


En règle générale, pour contrôler la Chambre des Représentants, il faut remporter 218 sièges. Et, pour contrôler le Sénat, il faut 51 sièges.

Ainsi, pour avoir la victoire au Sénat, les Démocrates devaient d’abord conserver des sièges dans les États que Trump a facilement remportés en 2016. A savoir, le Dakota du Nord, le Montana, le Missouri, ainsi que la Floride, où le démocrate en exercice Bill Nelson devait affronter la rude concurrence du Républicain multimillionnaire et Gouverneur Rick Scott.

Les Démocrates devaient donc défendre 26 sièges au total. Autrement dit, 26 Sénateurs Démocrates devaient être réélus, contre 9 pour les Républicains.

Ils devaient également occuper un ou deux sièges dans les États traditionnellement Républicains tels que l’Arizona, le Texas, le Tennessee et le Mississippi (classés par ordre de probabilité). 

Précisons que le Mississippi et le Tennessee sont deux Etats où Trump a remporté la victoire en 2016 avec plus de 15 points.

Les Démocrates devaient aussi arracher 23 sièges appartenant aux Républicains.

Rappelons que chacun des 50 États américains élit seulement deux sénateurs, quelle que soit la taille de leur population. Et, seul un tiers des sièges du Sénat, est renouvelé à chaque cycle électoral. 

Résultat: Les Démocrates Arrachent le Contrôle de la Chambre des Représentants à Trump et Renversent Plusieurs Gouverneurs Républicains


Les Démocrates sont sortis au final, des Midterms 2018, en arrachant le contrôle de la Chambre des Représentants aux Républicains, avec au total 229 sièges contre 198 pour les Républicains.

Pour avoir la majorité, ils devaient obtenir au moins 23 sièges à la Chambre des Représentants. Mais ils ont renversé près de 30 sièges du Parti Républicain, pour avoir le contrôle de la Chambre.

Les Démocrates ont aussi remporté le contrôle de puissantes Commissions d’Enquêtes Parlementaires qu’ils envisagent utiliser pour enquêter sur le Président Américain Donald Trump et son administration.

Une victoire devenue possible grâce aux électeurs des districts urbains et leurs banlieues.

Les observateurs ont également confirmé, que la victoire des Démocrates à la Chambre des Représentant, signifie que les électeurs veulent une enquête sur Trump et son administration. 

"Ce soir, le Peuple Américain demande des comptes à leur Gouvernement (…)." Avait dit, à l’annonce des résultats, le député Démocrate Jerrold Nadler, en voie de devenir le président du Comité judiciaire de la Chambre des Représentants.

Quant aux Postes de Gouverneurs


Les Démocrates ont gagné également les élections de Gouverneurs face à des candidats approuvés par Trump, dans les Etats où le Président Américain avait remporté la victoire en 2016.

Ils remportent ainsi, 7 sièges de Républicains dans, le Colorado, la Floride, le Kansas, le Minnesota, à New York, en Pennsylvanie et en Virginie. 

Ils ont également remporté des victoires dans les banlieues de Washington, Philadelphie, Miami, Chicago et Denver, qui étaient tombées sous le contrôle de Trump en 2016.

Trump Remporte le Sénat Malgré des Millions de Votes Obtenus par les Démocrates


Malgré des efforts impressionnants et des millions de votes, les Démocrates ne parviennent pas à prendre le contrôle du Sénat.

Le Président Américain Donald Trump maintient donc son contrôle sur le Sénat, avec 51 sièges Républicains contre 49 pour les Démocrates.

Au total, Dix Démocrates devaient être réélus dans les États que Trump avait remportés, contre un seul Républicain qui devait être réélu dans un État remporté par la Démocrate Hillary Clinton, candidate à l'élection présidentielle de 2016.

Les Républicains Mike Braun (l’homme d'affaires soutenu par Trump), Kevin Cramer et Josh Hawley (allié de Trump), ont renversé, trois Sénateurs Démocrates en exercice, à savoir, Joe Donnelly, Heidi Heitkamp et Claire McCaskill, respectivement, dans l'Indiana, le Dakota du Nord et le Missouri.

Dans le Tennessee, la Républicaine Marsha Blackburn, a battu l'ancien Gouverneur Démocrate Phil Bredesen (pour le siège vacant du Sénateur Républicain Bob Corker).

Quant au Parti Démocrate, la Démocrate Jacky Rosen a renversé le Républicain et Sénateur sortant Dean Heller du Nevada.

Tandis que le Sénateur Démocrate sortant, Jon Tester a été réélu face au Républicain Matt Rosendale pour l’Etat du Montana.

Par ailleurs, les Sénateurs Démocrates Bob Casey de Pennsylvanie, Sherrod Brown de l’Ohio, Tammy Baldwin du Wisconsin, Debbie Stabenow du Michigan et Joe Manchin de Virginie-Occidentale ont tous été réélus.

Quant à la bataille de l’Arizona, l’une des batailles les plus observées, la Démocrate Kyrsten Sinema (une activiste devenu modérée) a battu Martha McSally, alliée "féroce" de Trump (le siège était resté vacant après le retrait politique de Jeff Flake, critique Républicain de Trump).

Au Texas le Républicain Ted Cruz, Président sortant et ex rival de Trump a vaincu Beto O'Rourke l’étoile montante Démocrate, sur un score très serré. 

C’est l’une des plus amères défaite du Parti Démocrate. Pareil pour la défaite dans le Kentucky, où la Démocrate Amy McGrath, a également perdu contre le Républicain Andy Barr.

Petite parenthèse, la collecte de fonds record et la célébrité du Démocrate Beto O'Rourke ont déclenché le buzz qu'il pourrait être un candidat crédible à la Maison Blanche pour 2020.

Précisons enfin, que la victoire des Républicains a été possible grâce aux électeurs des district ruraux.

Des Défaites Notables


Les premiers résultats avaient annoncé que des candidats Démocrates de taille, tels que Andrew Gillum et Stacey Abrams "avaient perdu" contre, respectivement, les Républicains Ron DeSantis et Brian Kemp  en Floride et en Georgie, deux des Etats les plus scrutés de ces élections. 

Mais Stacey Abrams avait alors déclaré, qu’elle refuse de céder la victoire à son adversaire Républicain, Brian Kemp. 

Elle a demandé un recomptage des voix et envisage un deuxième tour si possible, au mois de décembre.

A l’heure actuelle, les décomptes des voix continuent toujours en Floride entre le Républicain Rick Scott et le Démocrate sortant, Bill Nelson, pour l’élection du Sénat. 

Et, dans le Mississippi, un second tour se prépare entre le Démocrate Mike Espy et la Républicaine sortante, Cindy Hyde-Smith.

Concernant l’élection pour le poste de Gouverneurs, deux résultats ne sont toujours pas officiellement connus. 

C’est le cas de la Floride avec le Républicain Ron DeSantis contre le Démocrate Andrew Gillum. Et la Georgie avec le Républicain Brian Kemp contre la Démocrate Stacey Abrams. 

La victoire du Parti Républicain au Sénat, lors de ces Midterms, permet à Donald Trump de garder le contrôle du Sénat pendant au moins deux ans.

En conclusion, avec l'impressionnante victoire des Démocrates d'un côté et celle des Républicains de l'autre, le Congrès Américain sort divisé des Midterms 2018.

Photo


midterms
Midterms Américaines: Trump Perd le Contrôle de la Chambre des Représentants et Risque une Enquête sur son Administration

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Nous adorons vos commentaires. S'il vous plaît, pas de propos injurieux, pas de liens, pas de spam. Une fois soumis, votre commentaire mettra un peu de temps à apparaître. Merci.