08/12/2018

(France) L’ISF, l’Impôt de Solidarité sur la Fortune désormais Remplacé par l’Impôt sur la Fortune Immobilière IFI


ISF-IFI
Les Gilets jaunes Décrient la Suppression de l'ISF et Relancent le Débat

L’ISF, l’Impôt de Solidarité sur la fortune est désormais remplacé par l’IFI (Impôt sur la Fortune
Immobilière). La mesure est entrée en vigueur le 1er janvier 2018. 

Ce nouvel impôt a le même barème et le même seuil de taxation que celui de l’ISF. Il s’applique uniquement aux biens Immobiliers qui valent plus de 1,3 Millions d'euros. 

Les valeurs mobilières, les placements boursiers, les placements bancaires tels que l’assurance-vie, l’épargne (PEE, PEA) et les comptes-titres (SICAV, OPCVM, FCP, les Bons, etc.) ne sont plus taxés, alors qu’ils étaient autrefois soumis à l’ISF (Impôt de Solidarité sur la Fortune).

Ce qui signifie que les contribuables concernés ne paient plus d’impôt sur ces valeurs mobilières et autres placements cités précédemment. Seul l'immobilier non professionnel reste imposable.

Les biens bois et forêts sont quant à eux, exonérés à hauteur de 75% à condition que le contribuable s’engage à gérer ces biens pendant 30 ans.

Selon les explications du Gouvernement, l’Impôt sur la Fortune Immobilière (IFI), vise à ramener les exilés fiscaux et à encourager les plus riches à investir davantage dans "l'économie réelle".

Le Premier Ministre Français, Philippe Edouard avait expliqué à cet effet, que l’ISF a fait fuir dix mille contribuables, soient 35 Milliards d’euros et que ces 10.000 contribuables partis, ne paient pas non plus l’impôt sur le revenu.

Mais un an après sa supression, l'ISF revient au coeur du débat politique, fiscal et économique du pays. Un débat explosif relancé par les Gilets jaunes, qui considèrent que le nouvel impôt l'IFI, est un cadeau offert aux plus riches par le Président Emmanuel Macron.

Rappelons que 350.000 foyers en France, payaient l’Impôt de Solidarité sur la Fortune (ISF).
L’entrée en vigueur de l’IFI (Impôt sur la Fortune Immobilière), réduit considérablement ce nombre à 150.000 foyers. 

Cela réduit aussi, la part d’impôt payée par ces contribuables autrefois assujetti à l’ISF, qui avait rapporté un peu plus de cinq milliards d’euros en 2016. 

Notons aussi, que l’Impôt de Solidarité sur la Fortune (ISF), est un impôt créé en 1989 par le Gouvernement Rocard, dans le but de financer le Revenu Minimum d’Insertion (RMI), 

qui était une allocation Française versée aux personnes pauvres (i.e: personnes sans ressources). 

Quant aux contribuables soumis à l’ISF, ils bénéficiaient de réductions d'impôts quand ils investissaient dans une PME ou quand ils faisaient don à un organisme d'intérêt général.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Nous adorons vos commentaires. S'il vous plaît, pas de propos injurieux, pas de liens, pas de spam. Une fois soumis, votre commentaire mettra un peu de temps à apparaître. Merci.